President Juncker delivers speech at the press conference with President Tusk, following the 18th EU-China Summit and at the EU-China Business Summit


Economy - published on 14 July 2016


https://www.trevisobellunosystem.com/tvsys/img/notizie/eu_commissione_europea.jpg

Source: European Commission Spokesperson’s Service

Speaking at the press conference following the 18th EU-China Summit, President Juncker said that with his Chinese counterparts he expressed the EU’s serious concerns over the
overcapacity in steel production. “This is a very serious problem for Europe and for the Europeans, that has led to extensive job losses in Europe in the past”, he said, stressing that
market rules must apply to address this current problem in China.

As a concrete result of his discussions with his Chinese counterparts, President Juncker announced that the two sides agreed to create a bilateral working group on steel to monitor
overcapacity and verify steps taken by China to address it – “a kind of steel platform between China and the European Union to keep alive the debates and the discussions we have and monitor
decisions related to the steel overproduction” he said.

On the issue of market economy status, President Juncker underlined that the EU will stick to its international obligations and is producing an impact assessment looking at the
consequences for each EU Member State and only following this process, will the Commission take a decision. The College will have a debate on this on 20 July, President Juncker
announced.

Le Président Juncker s’adressant au Sommet des entreprises UE-Chine a tout d’abord évoqué les interrogations sur l’avenir de l’Europe que suscite la décision britannique de
quitter l’UE, en rappelant l’importance économique de l’UE à 27 et la volonté politique de donner une nouvelle impulsion aux réformes engagées.

Sur la relation UE-Chine, le Président Juncker a dit que la Chine peut compter sur les mesures de défense commerciale de l’Union européenne: “nous sommes déterminés et en
mesure de protéger notre sidérurgie. Mais je ne voudrais pas que ces mesures se multiplient, voire qu’elles s’étendent à d’autres secteurs” en insistant sur la nécessité de s’attaquer aux
causes sous-jacentes des surcapacités de l’industrie sidérurgique chinoise et de “laisser les forces du marché jouer leur rôle (…) c’est une question essentielle, alors que nous sommes en
train d’analyser les implications de l’expiration de certaines dispositions du protocole d’adhésion de la Chine à l’OMC à la fin de cette année”.

Il a aussi plaidé pour une ouverture réciproque des marchés, afin que “le marché chinois offre aux entreprises le même niveau d’ouverture que celui dont bénéficient les entreprises chinoises
sur le marché européen.”

Le Président a par ailleurs souligné que les réformes en cours tant en Chine qu’en Europe créent des opportunités mutuelles, au nombre desquelles la conclusion d’un accord ambitieux et complet
entre la Chine et l’UE sur les investissements, ou bien encore des activités conjointes dans les secteurs de la recherche et de l’innovation. Il a conclu son intervention en appelant à
l’approfondissement du partenariat UE-Chine. “C’est à cette condition”, a-t-il, “qu’il deviendra le moteur de la prospérité et de la stabilité pour nos deux ensembles mais aussi
pour l’économie mondiale”.

Courses and conferences

Economy

Events

Promo

Senza categoria

Sport